Gaspard Ulliel, héros Marvel dans “Moon Knight” : “Il avait tout ce dont Hollywood avait besoin”

  • Après avoir incarné le jeune cannibale Hannibal Lecter, l’acteur français préparait son retour aux États-Unis.
  • Il fait enfin son apparition dans le troisième épisode de la série, disponible ce mercredi 13 avril sur Disney+.
  • Mohamed Diab, le réalisateur égyptien de la série, nous raconte avec émotion leur collaboration.

Il débarque à dos de cheval dans la nuit chaude du Caire. Une entrée imposante pour un acteur au charisme fou. Il aura fallu attendre le troisième épisode pour découvrir Gaspard Ulliel dans Moon Knight, série Marvel qui marque l’une des dernières apparitions à l’écran du comédien décédé en janvier à l’âge de 37 ans suite à un tragique accident de ski. Cheveux coiffés vers l’arrière et torse nu, il accueille les héros dans sa propriété égyptienne où se cache la relique qu’ils recherchent.

Quand j’ai vu le personnage de Mogart, je l’ai contacté et je lui ai proposé le rôle

Mohamed Diab

Face à un Oscar Isaac en lutte contre un trouble dissociatif de l’identité, Gaspard Ulliel campe le collectionneur d’arts Anton Mogart. Un personnage tellement mystérieux qu’il ne figure dans aucune bande-annonce. Les studios Marvel n’ont même partagé aucune photo de lui avant le lancement de la série de six épisodes le 30 mars dernier. Mais pour son réalisateur Mohamed Diab, engager le Français était une évidence. “On s’est rencontré en 2011 au festival de Montpellier. C’était la toute première projection en France de mon film Les femmes du bus 678. La séance s’est conclue par une standing ovation. Gaspard était dans la salle, il a adoré et nous avons parlé“, nous raconte le cinéaste égyptien.

“Quand j’ai vu le personnage de Mogart, je l’ai contacté et je lui ai proposé le rôle”, poursuit-il. “J’ai toujours senti qu’il avait tout ce dont Hollywood avait besoin. Il avait le physique, il avait le talent, il était en forme, il montait à cheval et il faisait des trucs extrêmes. Il était parfait” pour Moon Knight. Les deux hommes ont échangé sur l’arc narratif du personnage. Malgré la mauvaise expérience Hannibal Lecter : les origines du mal qui s’était soldée par un échec critique et public 15 ans plus tôt, Gaspard Ulliel fait le choix de retenter l’aventure américaine.

En costume de super-héros pour les derniers épisodes ?

Sur le tournage, il impressionne son réalisateur par son attitude. “J’étais l’un des seuls à savoir à quel point il comptait dans le cinéma français. J’ai été abasourdi par son humilité et son côté terre-à-terre. On aurait dit son tout premier jour sur un plateau”, se souvient Mohamed Diab. Très enthousiasmé par la performance du Français, il était persuadé que le public pourrait compter sur lui pour de futures productions Marvel. “Je lui ai dit : ‘Je suis sûr que les fans et que le studio vont vouloir te revoir'”, glisse-t-il, “reconnaissant” d’appartenir “un tout petit peu” à l’héritage de Gaspard Ulliel à l’écran.

Mais le verrons-nous dans les deux derniers épisodes vêtu d’un costume de super-héros ? Voilà bien la seule question à laquelle Mohamed Diab n’a pas souhaité répondre. Car dans les comics, Anton Mogart est aussi connu sous le nom de Midnight Man, défiguré au contact de produits chimiques après une bagarre avec Moon Knight…

Rejoignez notre newsletter

 la vie est trop courte pour les e-mails ennuyeux.
Inscrivez-vous pour obtenir les meilleures infos, offres, idées et plus encore!