“L’ARNAQUEUR DE TINDER”: FACE AU SUCCÈS DE LA SÉRIE, L’ESCROC SHIMON HAYUT BANNI DE L’APPLICATION

Quatre jours après la diffusion du documentaire, les dirigeants de l’application de rencontres ont radié de leur plateforme Shimon Hayut, l’escroc sur lequel se base le nouveau succès de Netflix.

Fini les swipes et les matchs pour L’arnaqueur de Tinder. Devant le succès du nouveau documentaire de Netflix, les dirigeants de l’application de rencontres ont annoncé avoir supprimé tous les profils pouvant appartenir à Shimon Hayut, l’escroc sur lequel se base l’intrigue de la série.

Tiré d’une histoire vraie

Disponible depuis le 2 février, L’arnaqueur de Tinder retrace l’histoire vraie de Shimon Hayut, un israélien trentenaire qui se faisait passer depuis 2011, pour Simon Leviev, le fils du magnat du diamant russo-israélien Lev Leviev, sur Tinder afin de soutirer de l’argent à ses conquêtes.

Pour les séduire, Shimon Hayut offrait à ses victimes des cadeaux opulents, des voyages en jet privé ou encore des nuits dans des hôtels de luxe. Puis, il leur annonçait être en danger de mort et avoir besoin de beaucoup d’argent qui leur serait remboursé rapidement. Grâce à ce stratagème, Shimon Hayut pouvait ainsi financer les achats de ses prochaines cibles.

https://youtu.be/PXy8zx4tPJ0

Produit par les créateurs de Don’t F**k with CatsL’arnaqueur de Tinder donne la parole à trois de ces victimes: Cecilie Fjellhøy, Pernilla Sjöholm et Ayleen Charlotte.

Radié de Tinder

Après plusieurs centaines de femmes escroquées et des dettes estimées à des dizaines de milliers dollars, Shimon Hayut est finalement arrêté en Grèce, en juillet 2019 avant d’être extradé en Israël où il est condamné à 15 mois de prison pour une ancienne affaire de vol et falsification de chèques, puis libéré au bout de 5 mois pour bonne conduite.

Depuis sa sortie de prison, l’homme de 31 ans “vivrait une vie paisible en Israël avec sa petite amie actuelle, la mannequin et comédienne Kate Konlin”, apprend-on dans le documentaire Netflix.

Mais deux jours après la diffusion de L’arnaqueur de Tinder, le principal intéressé est sorti de son silence sur Instagram où il a diffusé un message, avant de supprimer son compte : “Je partagerai ma version de l’histoire dans les prochains jours lorsque j’aurai trouvé la meilleure manière et la plus respectueuse de la raconter, à la fois aux parties concernées et à moi-même.”

Face à cette déclaration et l’engouement que génère cette l’histoire, Tinder a rapidement réagi en assurant avoir radié Shimon Hayut et ses alias de la plateforme de rencontres. “Nous avons mené des enquêtes internes et nous pouvons confirmer que Simon Leviev n’est plus actif sur Tinder sous aucun de ses pseudonymes connus”, ont déclaré les dirigeants de Tinder à Variety.

Cagnotte pour les victimes

À la suite de la diffusion du documentaire, Ayleen Charlotte, Cecilie Fjellhoy et Pernilla Sjöholm, les trois victimes interrogées, ont annoncé l’ouverture d’une cagnotte en ligne GoFundMe depuis le 5 février afin de les aider à rembourser leurs dizaines de milliers d’euros escroqués en faisant un don.

“Nous sommes conscientes qu’il existe un millier d’autres causes valables pour lesquelles faire un don, et nous vous serons éternellement reconnaissantes si vous choisissez de faire un don à celle-ci. Tout ce que nous voulons, c’est retrouver nos vies d’avant”, ont elles écrit sur le site de la cagnotte.