Il a fait 38 °C en Sibérie : record de température au-delà du cercle arctique

 

En Sibérie, la ville de Verkhoïansk, située à 67° de latitude nord, a enregistré samedi 38° C. Voilà plusieurs mois que des températures anormalement élevées sont régulièrement relevées dans la région.

Sur le front du réchauffement climatique, les températures records n’en finissent pas de tomber. En Sibérie, la ville de Verkhoïansk, qui compte 1 300 habitants, a enregistré, samedi 20 juin, 38 °C, selon Pogoda i Klimat, un site Web qui compile les données météorologiques russes.

La ville est située au-dessus du cercle arctique dans la République de Sakha, environ 4 660 km au nord-est de Moscou, la capitale russe. Selon les météorologues, jamais une telle température n’aurait été observée au-delà du cercle polaire. Verkhoïansk se trouve à 67° de latitude nord.

« Ce qui se passe en Sibérie cette année est tout simplement remarquable », a également tweeté le météorologue de CBS, Jeff Berardelli. Selon lui, ce genre de phénomène était attendu autour de 2100 ; il se produit donc « avec quatre-vingts ans d’avance ». A titre de comparaison, Miami, connue pour son beau temps et ses plages aux Etats-Unis, n’a atteint les 38 °C qu’une seule fois dans son histoire, selon ce spécialiste.

Feux de forêt

La ville de Verkhoïansk est reconnue par le Guinness World Records pour ses températures extrêmes, avec un minimum de − 68 °C et un maximum de 37,2 °C. Selon The Weather Channel, la moyenne à Verkhoïansk à cette période de l’année se situe autour de 20 °C. Le record de samedi est donc supérieur de 18 °C.

Des températures très élevées au-delà du cercle polaire ont donc déjà été observées. Elles n’en restent pas moins exceptionnelles, d’autant que ces 38 °C constitueraient de toute façon, si cette mesure était confirmée, un record à cette latitude.

Depuis plusieurs mois, des températures anormalement élevées sont régulièrement relevées dans la région. Elles ont d’ailleurs provoqué de terribles feux de forêt, qui ont déjà ravagé des millions d’hectares. Dans la République de Sakha, plus de 275 000 ha ont brûlé, selon Avialesokhrana, l’agence gouvernementale qui surveille les feux de forêt.

La Sibérie étant l’une des régions les plus froides au monde, les scientifiques s’inquiètent des conséquences de cette chaleur. D’autant que l’année 2019 avait déjà enregistré des records dans ce domaine. L’hiver 2019-2020 a été le plus chaud dans cette région « depuis le début des relevés, il y a cent trente ans, avec des températures moyennes allant jusqu’à 6 °C au-dessus des normales saisonnières », a rapporté Marina Makarova, météorologue en chef pour l’agence de météo russe de Guidrometsentr, citée par CNN. Un triste record, qui pourrait être une nouvelle fois battu.

 

Lisez également ces articles:


Rejoignez notre newsletter

 la vie est trop courte pour les e-mails ennuyeux.
Inscrivez-vous pour obtenir les meilleures infos, offres, idées et plus encore!


recommandé par Les Infos en Direct: